Paysages traditionnels d'un village bozo, près de Konna.
 
Des affrontements entre l’armée malienne et des groupes islamistes armés ont lieu depuis hier soir à Konna, ville située à 50 kilomètres au nord de Mopti, dans la zone contrôlée par les autorités maliennes. Un habitant témoigne de l’atmosphère pesante qui règne dans le centre ville.
 
Les autorités maliennes ont signalé que des combats avaient lieu dans les zones de Mopti, Boré et Konna. Selon l’armée malienne, la ville de Douentza a été reprise jeudi 10 janvier aux islamistes.
 
Plusieurs groupes islamistes occupent le nord du Mali depuis le printemps 2012 après avoir mis en déroute l’armée malienne. Celle-ci s’est, depuis, retranchée sous une ligne qui se situe au nord de Mopti.
 
 
La ligne de front dans la région de Mopti, dans le centre du Mali, le 9 janvier.

"Les rebelles tirent de la périphérie vers l’intérieur de la ville"

Amadou K. est un habitant de Konna, une ville située à 120 kilomètres de Sévaré, où se trouve une des principales bases de l'armée malienne.
 
Les tirs ont commencé hier à 16 heures et ont duré sans s’arrêter jusqu’à 10 heures du matin (heure locale) à Konna. J’étais enfermé chez moi dans le centre ville, on regardait la télévision pour essayer de passer le temps. On a entendu des coups de feu venant du côté nord-est de la ville, c’était impossible de dormir, il y en avait toutes les trente minutes.
 
Les magasins sont fermés depuis 15 heures hier, la foire hebdomadaire du jeudi n’a pas eu lieu et la plupart des gens ne sont pas allés travailler. Personne ne sort dans le centre ville. De ma fenêtre, je vois des picks-up de l’armée passer mais prendre des photos peut être considéré comme un comportement suspect. Nous croyons en notre armée pour protéger Konna parce qu’on a vu de nombreux renforts arriver depuis 48 heures. Mais on est quand même inquiet car on n’a pas beaucoup d’information.
 
[Au moment où il parle, il est 11h30 heure locale, une explosion a lieu] C’est la panique, quelque chose vient de tomber à l’est de la ville, et on voit de la fumée s’élever dans le ciel. J’ai l’impression que les groupes armés sont postés au nord-est, en périphérie de Konna. On prie pour que ça se termine vite et que notre armée soit victorieuse. 
 

"Mes bergers sont encerclés par les rebelles"

Sickou (pseudonyme) est exploitant agricole à Konna. Il emploie des bergers qui sont bloqués au cœur des combats.
 
En ce moment, c’est une période de transhumance. Mes bergers sont partis vers le nord en début de semaine avec mes moutons. Ils traversent le fleuve Niger pour rejoindre les pâturages. Je les ai eu au téléphone ce matin, ils sont bloqués à une cinquantaine de kilomètres au nord de Konna par des groupes armés qui les encerclent. Ces derniers leurs demandent de l’argent pour passer et leur laisser la vie sauve. Je ne sais pas combien de temps ils peuvent tenir et je les ai autorisé à tuer les bêtes pour se nourrir s’ils n’ont pas le choix.