L'incendie s'est déclenché samedi sur l'Allée des Baobabs. Photos publiées avec l'aimable autorisation de ONG Fanamby.
 
Vingt mille touristes la visitent chaque année, c’est l'une des plus importantes richesses naturelles de Madagascar. L'Allée des baobabs, classée au patrimoine national de l’île, située dans le sud-ouest près de Mondorava, a été en partie dévastée. Selon l’ONG Fanamby, 99 arbres nouvellement plantés ont été détruits dans un incendie, samedi 24 novembre.
 
 
Vingt hectares ont brûlé, sur une superficie totale de 320 hectares, principalement sur l'aire protégée de Bekonazy. Aucun baobab géant n’a été détruit. Les dégâts concernent principalement la parcelle de reboisement et une partie de la savane et des jujubiers.
 
L’origine du feu n’a pas été déterminée. Les autorités suspectent un incendie criminel, alors que Madagascar est touché par un scandale de trafic de bois rose.
 
Photo de l'Allée des baobabs avant l'incendie.
 
 
 
L'ONG Fanamby a organisé un repérage en vue de replanter de nouveaux baobabs.