Les rebelles du M23 patrouillent dans la ville de Goma, mardi soir. Capture d'écran d'une vidéo de notre Observateur.
 
Depuis mardi, les rebelles du M23 contrôlent Goma, la capitale régionale du Nord-Kivu, dans l’est de la République démocratique du Congo. Notre Observateur nous fait parvenir des vidéos et des photos exclusives de la ville ce matin.
 
Le calme est revenu à Goma après une journée difficile pour ses habitants. Les rebelles ont affirmé ce matin, lors d’une réunion publique organisée au stade des Volcans de Goma, qu’ils avaient "un plan pour libérer" l'ensemble du pays. Ils affirment vouloir se diriger vers la ville de Bukavu puis vers la capitale Kinshasa.
 
L’ONU accuse pour sa part les soldats du M23 d’avoir enlevé des femmes et des enfants et a appelé le gouvernement congolais à négocier avec les rebelles.

"Beaucoup de soldats se sont changés en civil pour éviter de se faire tuer par les M23"

Charly Kasereka est blogueur à Goma. Il a pu prendre des vidéos et des photos de Goma mardi soir et au réveil mercredi matin.
  
On n’a entendu aucun tir dans la soirée et on a enfin pu dormir, ce qui n'avait pas été le cas la nuit dernière. L’électricité n’est toujours pas revenue ; beaucoup de gens se dirigent vers les grands lacs avec des bidons pour faire de provisions d’eau. La plupart des boutiques sont toujours fermées, mais il y a des marchands ambulants le long des routes qui permettent de s'approvisionner.
 
 
 Photo et vidéo prises ce matin, la population de Goma se dirige vers les grands lacs pour faire des réserves d'eau.
 
Les gens attendaient beaucoup de l’allocution du M23 au stade des Volcans. J’ai vu des centaines de personnes se diriger ce matin vers le stade. Les Gomatriciens veulent reprendre une vie normale, quand l’électricité va revenir, et savoir ce que le M23 prévoit pour eux.
 
 
 
La foule mercredi matin dans le stade des Volcans à Goma, venue assister à la déclaration du M23. Photo d'Alain Wandimoyi.
 
Les rebelles du M23 dans la ville de Goma, mardi soir. Certains habitants applaudissent et scandent des "Viva Rwanda" devant leur passage.
  
Sur les routes, on voit beaucoup d’objets abandonnés par les soldats de l’armée congolaise, des chaussures, des casques, parfois des uniformes et des malles. Beaucoup ont fui lorsque le M23 est rentré dans la ville et se sont habillés en civil pour éviter de se faire tuer. D'autres se sont présentés au stade ce matin pour rendre les armes. Le M23 a dit qu'une centaine de soldats et policiers sont venus se faire enregistrer mercredi.
 
 
Les policiers et soldats de la FARDC encore présent à Goma sont venus déposer leurs armes à l'appel du M23 ce matin dans les tribunes du stade des Volcans. Photo Alain Wandimoyi.
 
 
 
Photos prises par Charly Kasereka entre le 20 et le 21 novembre dans les quartiers de Volcans et de Mabanga.
 
Ce billet a été rédigé avec la collaboration d'Alexandre Capron, @alexcapron, journaliste à FRANCE 24.