Observateurs
Obama vu par l'opposition russe : un agent du KGB embauché par Poutine.
 
À peine Barack Obama réélu, les internautes du monde entier ont partagé leur réaction sur la toile. Nos Observateurs nous ont envoyé les réactions les plus pertinentes qu’ils ont relevées. Enthousiastes, blasées, ou drôles, il y en a pour tous les goûts. 
 
Ce billet a été écrit avec l’aide de nos Observateurs Charly Kasereka, Omid Habibinia, Ostap Karmodi, Htoo Tay Zar, "Rashoo" (pseudonyme) et "Sui" (pseudonyme).
 
CHINE
 
Tous les commentaires ont été postés sur le site Weibo.
 
 
"Les Américains disent  : 'Quand je vote le matin, je saurai qui est le président en fin de journée'.
Les Chinois disent : 'Je sais qui sera le président dans cinq ans sans même avoir à voter ! '.
Les Nord-Coréens disent : 'Je sais qui sera le prochain chef d’État au moment où j’apprend à lire et écrire ! '
Les Japonais disent : 'Mince, je vote, mais je ne sais même pas qui est le Premier ministre actuel.'"
[ndlr : Les Japonais ont connu cinq Premier ministres durant les cinq dernières années].
 
 
"Après avoir vu le discours de victoire passionné d’Obama, nous l’avons comparé aux discours des membres du gouvernement chinois. Quelle différence du point de vue culturel et politique ! Quand aurons-nous en Chine des discussions passionnées qui animeront l’ensemble de la société ? Quand est-ce que les dirigeants chinois considèreront leur fonction comme une responsabilité morale plutôt que comme un travail bien payé ? Quand est-ce que l’État prendra conscience des problèmes des classes défavorisées ? "
 
SYRIE
 
Ce statut a été posté par un groupe d’opposition syrien.
 
 
"La différence entre nous et les États-Unis, c’est un 0. Ils changent de régime tous les quatre ans. Nous en changeons tous les 40 ans."
 
YÉMEN
 
 
“Au #Yémen, nous souffrons déjà de la guerre “secrète“ d’#Obama contre le terrorisme. Mais avec #Romney, ça aurait été une guerre 'ouverte', encore pire pour nous.“
 
 
"J’avais envie de pleurer en entendant #Obama dire aux Américains : 'Nous sommes une seule famille'. Au Yémen, nous ne sommes PAS une seule famille". [ndlr : Les tensions tribales au Yémen sont permanentes, et le pays est secoué par les velléités indépendantistes au Sud Yémen]
 
RUSSIE
 
Commentaires publiés sur Twitter.
 
 
 
"Le KGB félicite Obama pour sa réélection et lui souhaite bonne chance."
 
Sur la carte du faux agent du KGB, on peut lire "Obama Barak Khyseinovitch". Sa fonction : "infiltrateur". Son recruteur : "Poutine". Une référence au comportement d’Obama envers Poutine, jugé complaisant par l’opposition russe.
 
 
 
"Je propose aux Américains mécontents d’Obama d’échanger nos lieux de résidence."
 
 
"Quelle mascarade cette élection américaine ! Il était clair dès le début qu’Obama allait gagner. Voilà la véritable intrigue : Est-ce que Poutine va avoir 79% ou 97% des votes ? "
 
[ndlr : Le président russe Vladimir Poutine a obtenu 64% des voix lors des dernières élections, 70% en 2004. Ces élections ont été entachées d’accusations de fraudes électorales.]
 
IRAN
 
Commentaires publiés sur Facebook.
 
 
"On est trop nuls les amis ! Beaucoup d’Iraniens sont heureux pour la réélection d’Obama, mais la plupart des Américains, eux, s’en foutent !"
 
 
 
"L’une des différences entre les 'élections' en Iran et aux USA, c’est qu’aux USA, entre 40 et 50% des américains votent, et en Iran, c’est entre 170 et 180% ! ", une référence aux fraudes qui ont entaché les dernières élections.
 
[La participation pour l’élection 2012 n’est pas encore connue à l’heure de la publication de ce billet ; seulement 61% des électeurs s’étaient déplacés pour voter en 2008.]
 
BIRMANIE
 
 
"Certains Birmans sont contents pour M.#Obama et nous sommes prêts à l’accueillir lors de sa visite à #Myanmar le 17 Novembre #Burma #election"
 
[Mercredi, juste après la réélection de Barack Obama, la Birmanie a annoncé que le président américain viendrait en visite officielle dans un mois.]
BAHREIN
 
 
 
"Année après année, président après président, les USA accordent leur confiance au régime du Bahreïn malgré les violations systématiques de droits de l’Homme dans le pays."
 
[Pour plus d’informations sur les allégations de violations des droits de l’Homme au Bahreïn, lire le rapport d’Human Rights Watch]
 
 
RD CONGO
 
Notre Observateur a interrogé des étudiants de l’université de Goma pour recueillir leurs impressions sur la victoire d’Obama. Il nous explique : "À Goma, beaucoup de personnes sont restées éveillées toute la nuit pour regarder les grandes chaînes internationales et discuter au fur et à mesure que les résultats tombaient dans chaque État."

Il a interrogé Hortense :
 
Je suis heureuse de voir qu’un président noir est à la tête de la plus grande puissance mondiale, même s’il ne fait pas grand-chose pour aider la RDC. Bonne chance à lui, mais j’espère que cette fois, il pensera à aider les pays d’Afrique centrale gangrenés par les conflits.
 
Josée semble aussi sceptique :
 
Lors de son premier mandat, Barack Obama n’est pas intervenu pour stopper la guerre en RDC, alors pourquoi un second mandat changerait quelque chose ?