Observateurs
Capture d'écran de la vidéo ci-dessous.
 
Pendant plusieurs mois, le Sari Zoo, un zoo privé de la ville de Sari, au nord de l’Iran, a essayé d’attirer les visiteurs en proposant de nourrir ses lions en public tous les jeudis avec des ânes vivants.
 
Après avoir filmé ce "spectacle", plusieurs visiteurs ont posté des vidéos de la scène sur Internet. Révoltés, des défenseurs des animaux ont réussi à forcer le propriétaire à mettre un terme à cette pratique il y a quelques semaines.
 
Mais des internautes voudraient aller plus loin et demandent à ce que les propriétaires du zoo soient punis.  
 
ATTENTION : Ces images peuvent choquer
 
 

"Le zoo en avait fait sa principale attraction"

 
Reza Javalchi est le président de la société iranienne de prévention contre la cruauté envers les animaux, basée à Téhéran.
 
Beaucoup de gens sont allés voir les lions manger des ânes et ont filmé ces scènes ignobles. Le zoo en avait fait sa principale attraction, il y avait des publicités partout. Et, alors que les réactions aux vidéos ont été particulièrement indignées sur Internet, les médias officiels ne se sont pas du tout intéressés à la question.  
 
Nous avons demandé au directeur du zoo d’y mettre un terme. Il a rétorqué que ces scènes avaient lieu à l’état sauvage. On lui a expliqué que, dans la nature, les lions tuent leur proie en quelques minutes alors que dans le zoo, les prédateurs ayant très peu d’expérience de chasse, cela leur prend environs une heure. Après avoir résisté un certain temps, il a finalement accepté de mettre, temporairement, un terme à cette pratique.
 
En Iran, la cruauté envers les animaux n’est pas vraiment punie par la loi. Au maximum, les responsables de ces violences devront s’acquitter d’une amende de 50 euros. Si les Iraniens semblent de plus en plus sensibles à  la question du droit des animaux, les autorités, en revanche, ne font aucun effort pour actualiser les lois.