Observateurs
Cette image, postée sur Facebook met en évidence le photomontage publié sur la une du journal Le Maghreb le 29 janvier 
 
Ils étaient entre 8 000 et 10 000, samedi 28 janvier, à marcher dans le centre de Tunis, la capitale tunisienne, pour dénoncer l'extrémisme et l'usage de la violence... Mais visiblement ce chiffre n’a pas suffi à la rédaction du quotidien Le Maghreb qui a eu recours au logiciel de retouche d'images Photoshop pour gonfler le nombre de manifestants sur sa photo de une.  
 
Une fois de plus ce sont les internautes qui ont mis en évidence le photomontage en montrant qu’une partie de la foule avaient été dupliquée ailleurs dans l'image.

Le journal Le Maghreb, classé à gauche et réputé sérieux, est dirigé par le journaliste tunisien Zied Krichen, qui a été agressé la semaine dernière par un extrémiste islamiste devant le tribunal de Tunis où se tenait le procès de la chaîne Nessma.

Contacté par FRANCE 24, Zied Krichen a expliqué que le photographe auteur du cliché était à l'origine du photomontage et que la rédaction du Maghreb n'était pas au courant de cette manipulation au moment de la publication du journal. Le journaliste assure qu'un communiqué sera publié dans l'édition du mardi (Le Maghreb ne sort pas en kiosque le lundi) pour présenter les excuses de la rédaction à ses lecteurs.