Observateurs
 
Après avoir posé nue pour le magazine féminin "Le Figaro Madame", l’actrice iranienne Golshifteh Farahani a posté la photo sur son Facebook le 18 janvier provoquant une flopée de commentaires, mais surtout l’ire des autorités religieuses iraniennes. 
 
Selon l’agence officielle Fars News, "la publication sur Internet de cette photo de la déplorable Golshifteh Farahani révèle le terrible visage des coulisses du cinéma".
 
 
L’actrice qui s’est installée à Paris il y a plus d’un an aurait été contactée par le ministère de la Culture et de l’Orientation islamique iranien qui lui a signifié que l’Iran n’avait "pas besoin d’actrices et d’acteurs" et qu’elle pouvait "proposer ses services ailleurs".
 
L’actrice est notamment connue pour ses rôles dans "Body of Lies" (2008) ou encore "Poulet aux Prunes" (2011), le dernier film de l’Iranienne Marjane Satrapi adapté de la bande dessinée du même nom. Elle est nominée aux Césars pour son rôle dans "Si tu meurs, je te tue" (2010).
 
Sur une vidéo annoncant les révélations des Césars 2012, l'actrice va jusqu'à dévoiler un sein.