Conséquence de la crise de la dette grecque, plusieurs pays membres de la zone euro ont mis en place des mesures d’austérité pour lutter contre la crise financière dans leurs pays. Pour avoir une idée de la manière dont ces mesures ont affecté les porte-monnaies des Européens, nous avons demandé à nos Observateurs de nous dévoiler leur budget mensuel.
 
Certains ont été scandalisés par la question, d’autres ont affirmé que la crise ne les avait pas particulièrement touchés, mais la majorité a répondu que la crise de la zone euro a sérieusement affecté leurs finances, sous forme de hausses d’impôts, de réductions des dépenses, de salaires en berne et de réduction de pouvoir d’achat.
 
Si vous souhaitez nous dire comment la crise de la zone euro a affecté vos finances, n’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires sous l’article.
"Les revenus de notre famille ont été quasiment divisés par deux"
 
GRÈCE
 
Geoff Desreumaux est Français, il vit à Athènes. La plupart des dépenses qu’il a inscrites sur cette liste sont partagées avec son épouse.
 
PROFESSION ………………..... Travaille dans le marketing des médias sociaux
SALAIRE NET…………….......     2 500 euros/mois (revenu net du foyer)
IMPÔTS                  ………………650 euros/mois
LOGEMENT……………………... 0 (propriétaire, pas d'emprunt)
NOURRITURE ………………..... 500-700 euros/mois
SERVICES …………………........ 300 euros/mois (gaz, électricité, eau et ordures ménagères)
INTERNET/TELEPHONE ……... 200 euros/mois (deux mobiles, un téléphone fixe et Internet)
TRANSPORT ……….................... 70 euros/mois (scooter), 150 euros/mois (voiture)
FRAIS SUPPLEMENTAIRES ..... 300 euros/mois (assurance santé privée)
AIDE FINANCIERE …………….. 0
REVENU DISPONIBLE ESTIMÉ 0 à 300 euros/mois
ÉCONOMIES …………………... “seulement dans les cas exceptionnels"
 
“Depuis que le gouvernement grec a commencé à imposer des mesures d’austérité aux gens, les revenus de notre famille ont été quasiment divisés par deux. Nous ne sommes pas du tout contents des décisions que le gouvernement a pris ces 12 derniers mois, il est responsable de notre situation économique."
 
 
"J’ai 27 ans, et c’est vraiment difficile d’être indépendant"
 
PORTUGAL

Alexandre Correia vit à Silves, dans le sud-ouest du Portugal.
 
PROFESSION ………………......... Étudiant/Groom dans un hôtel
SALAIRE NET    ……………..........  630 euros/mois
IMPÔTS ……………….................... 120 euros/mois (impôt sur le revenu)
LOGEMENT……………………...... 0 (vit chez ses parents)
NOURRITURE ………………….... 150 euros/mois
SERVICES …………………............ 53 euros/mois (électricité, gaz et eau)
INTERNET/TÉLÉPHONE ……….. 20 euros/mois (TV, Internet, téléphone fixe) 15 euros/mois (mobile)
TRANSPORTS ……….................... 100 euros/mois (voiture)
FRAIS SUPPLÉMENTAIRES …… 250 euros/mois (Frais d'inscription pour une université privée)
AIDE FINANCIÈRE ……………....... 0
REVENU DISPONIBLE ESTIMÉ     50 à 100 euros/mois
ÉCONOMIES ……………………......0
 
"Comme le Portugal continue à nous imposer des mesures d’austérité, ça devient de plus en plus difficile d’économiser de l’argent. J’ai 27 ans, et c’est vraiment difficile pour un jeune comme moi d’être indépendant. Je pense à émigrer dès que j’aurai fini mes études… ".
"Avant, j’avais un budget de 255 euros par mois pour me nourrir"
 
FRANCE
 
Stéphanie Wolski vit à Langogne, dans le sud de la France. Luttant pour trouver du travail, Stéphanie est obligée de vivre des allocations chômage depuis deux ans.
 
PROFESSION ……………….... Fermière dans une crèmerie (sans emploi)
SALAIRE NET ………………..... 540 euros/mois (allocation chômage)
IMPÔTS               ………………..NON IMPOSABLE
LOGEMENT……………………. 265 euros/mois (location)
NOURRITURE ………………....150 euros/mois
SERVICES …………………...... 20 euros/mois (gaz, électricité et eau)
INTERNET/TÉLÉPHONE ……. 76 euros/mois (téléphone portable, téléphone fixe et  Internet)
TRANSPORTS ………............... 300 euros/mois (voiture)
FRAIS SUPPLÉMENTAIRES …... 0
AIDE FINANCIÈRE …………..... 153 euros/mois (allocations sociales) + 193 euros/mois (aide au logement)
REVENU DISPONIBLE ESTIMÉ 0
ÉCONOMIES ………………….... 0
 
"Le gouvernement a commencé le mois dernier seulement à me verser mes allocations sociales et une aide au logement. Avant cela, j’avais un budget de 255 euros par mois pour me nourrir, sortir et avoir une vie sociale. Avec l’aide supplémentaire de 346 euros que je reçois maintenant, je peux avoir un forfait de téléphone portable, et je peux payer ma connexion internet et mon logement. "
 
 
"Je ne vois pas les choses s'améliorer"
 
Jean P. (pseudonyme) est retraité, il vit dans une ville de Meurthe-et-Moselle, dans le nord-est de la France. Il partage ses dépenses avec sa femme, qui a un salaire irrégulier.
 
PROFESSION ………………...    Employé de la SNCF à la retraite
SALAIRE NET ………………...    2000 euros/mois
IMPÔTS ………………..............    NON IMPOSABLE SUR LE REVENU. 65 euros/mois taxes diverses.
LOGEMENT…………………....    0 (propriétaire, emprunt remboursé)
NOURRITURE …………...…..     500 euros/mois
SERVICES …………………....     100 euros/mois (électricité et eau)
INTERNET/TÉLÉPHONE …...     110 euros/mois (quatre téléphones portables et Internet)
TRANSPORTS ………..............    150-200 euros/mois (voiture)
FRAIS SUPPLÉMENTAIRES ..    150-200 euros/mois (aide à son enfant à l’université)
AIDE FINANCIÈRE …………...    180 euros (allocation familiale)
REVENU DISPONIBLE ESTIMÉ  0, "parfois on est même dans le rouge”
ÉCONOMIES ……………….....     100 euros/mois
 
"L’économie française a l’air d’empirer de plus en plus. On ne part plus en vacances, on conduit des voitures vieilles de dix ans, et je ne peux même pas me permettre de finir les travaux de ma maison. Quand je regarde l’état des choses, je ne les vois pas s’améliorer ".
"Ma situation financière a vraiment été affectée par la crise"
 
ITALIE
 
Gianfranco Reppucci vit et travaille à Milan.
 
PROFESSION ………………...... Développeur freelance de logiciels et de sites internet
SALAIRE NET ………..……..... 3 000 à 3 300 euros/mois
IMPÔTS ………………..........        1500 euros
LOGEMENT……………………... 500 euros/mois (location)
NOURRITURE ………………..... 300 euros/mois
SERVICES ………………............ 50 euros/mois (gaz et électricité)
INTERNET/TÉLÉPHONE ……... 60 euros/mois (mobile et Internet)
TRANSPORTS ………................. 25 euros/mois (transports en commun)
FRAIS SUPPLÉMENTAIRES ..... 0
AIDE FINANCIÈRE …………….. 0
REVENU DISPONIBLE ESTMÉ  400 euros/mois
ÉCONOMIES ……………………. 0
 
"Je sens que ma situation financière a vraiment été affectée par la crise de la zone euro – personne n’a étudié de solutions possibles à la situation dans laquelle nous sommes. À mon avis, il n’y a pas de crise – nous souffrons des "jeux financiers" d’une poignée de gens qui jouent avec nos vies. "

 
"Contribuer au processus de fin de crise"
 
William Dongmo, originaire du Cameroun, vit et  étudie à Rome.
 
PROFESSION ………………...... Étudiant/Vendeur à mi-temps
SALAIRE NET    ……………....... 480 euros/mois
IMPÔTS ………………................. 40 euros/mois (impôt sur le revenu)
LOGEMENT……………….......... 160 euros/mois (loue une chambre dans un appartement)
NOURRITURE ……………….... 40 euros/mois
SERVICES …………………....... 32 euros/mois (gaz et électricité)
INTERNET/TÉLÉPHONE ……. 40 euros/mois (mobile)
TRANSPORTS ………................. 0
FRAIS SUPPLÉMENTAIRES….. 0
AIDE FINANCIÈRE …………...... 0
REVENU DISPONIBLE ESTIMÉ 160 euros/mois
ÉCONOMIES ………………….... 0
 
“Je veux juste finir mes études et faire ce que je peux ensuite pour contribuer au processus de fin de crise".
"On va devoir faire un effort supplémentaire"
 
BELGIQUE
 
Rémi B. (pseudonyme), vit en Belgique avec sa femme et son enfant. Les données ci-dessous concernent leurs revenus et leurs dépenses.
 
PROFESSION ………………...... Manager dans l'informatoque (Rémi B.), designer industriel (sa femme)
SALAIRE NET…………….......     4 000 euros/mois (Rémi B.), 4 000 euros/mois (sa femme)
IMPÔTS ………………................. 1 800 euros/mois (Rémi B., impôt sur le revenu), 2 200 euros/mois (sa femme, impôt sur le revenu)
LOGEMENT……………………... 1 200 euros/mois (remboursements d'emprunt)
NOURRITURE …………............. 300-400 euros/mois (minimum)
SERVICES …………………........ 250 euros/mois (gaz, eau et électricité)+ 110 euros/an (collecte des ordures)
INTERNET/TÉLÉPHONE ……... 50 euros/mois (TV et Internet, mobile payé par l'entreprise)
TRANSPORTS ………................. 250 euros/mois (voiture de sa femme)
FRAIS SUPPLÉMENTAIRES…….......... 400 euros/mois (frais anticipés de garde d'enfants)
AIDE FINANCIÈRE …………...... 1 700 euros/an (réduction d'impôts pour les primo-accédants à la propriété, valable dix ans)
REVENU DISPONIBLE ESTIME... 400 euros/mois (maximum)
ÉCONOMIES ……………………. “Toutes nos économies vont dans l'aménagement de la maison"
 
“Notre situation pourrait être pire, mais nous avons un deuxième enfant en route, ce qui va nous obliger à un effort supplémentaire sur un budget déjà serré. Je prévois d’installer des panneaux solaires et de changer pour un poêle à bois pour mon chauffage, pour compenser le coût de la vie qui augmente."
"Pour l'instant, tout va bien"
 
PAYS-BAS
 
Alphonse Metselaar vit avec sa femme et son enfant à Nootdorp, une ville proche de la Haye aux Pays-Bas. Sa femme et lui partagent les dépenses courantes, mais il nous a fourni une liste des dépenses qu’il prend en charge personnellement.
 
PROFESSION ………………...... Fonctionnaire
SALAIRE NET    ……………....... 3 852 euros/mois
IMPÔTS ………………................. 1 132 euros/mois (impôt sur le revenu)
LOGEMENT…………………….. 900 euros/mois (reboursements d'emprunt)
NOURRITURE ………................ 400 euros/mois
SERVICES …………………....... 80 euros/mois (gaz, électricité, eau, ordures et recyclage)
INTERNET/TÉLÉPHONE ………... 24 euros/mois (téléphone fixe, TV et Internet)
TRANSPORTS ………................ 80 euros/mois (voiture)
FRAIS SUPPLÉMENTAIRES …. 0
AIDE FINANCIÈRE …………….. 0
REVENU DISPONIBLE ESTIMÉ 200 euros/mois
ÉCONOMIES …………………....."oui"
 
“Ma situation est stable et raisonnable. Oui, je me fais du souci sur ce qui se passe dans la zone euro, mais pour l’instant, tout va bien."