De nouvelles manifestations ont dégénéré lundi soir à Dakar et dans sa banlieue. Les Dakarois, en colère contre les coupures d'électricité à répétition, ont installé des barrages dans plusieurs quartiers de la ville, brûlé des pneus et mis à sac des bâtiments publics. Plusieurs agences de la société nationale d’électricité (Senelec) ont été vandalisées.
 
Dakar avait déjà été frappée la semaine dernière par de violentes émeutes déclenchées par le projet de réforme électorale du président Abdoulaye Wade.
 
Lundi soir, dans la quartier de Ouakam. Vidéo postée et filmée par Bombasticplo.

"On a vraiment l'impression d'avoir un vieux sénile capricieux à la tête du pays"

Gabriel L. est un des nos Observateurs à Dakar. Il vit dans le quartier de Ouakam et a participé aux manifestations.
 
J'ai eu très peu d'électricité depuis samedi après-midi. On en a eu dimanche de 15h à 18h, hier soir pendant 5 min et cette nuit de 03h55 à 04h01. Comment peut-on travailler dans de telles conditions ? C'est pour cela que nous sommes tous révoltés. D'habitude je suis contre la violence, mais là, il y a de quoi avoir une dérogation.
 
Hier soir, je suis monté sur ma terrasse et, mis à part l'aéroport et la statue de la renaissance d'Abdoulaye Wade, tout ce que je voyais était plongé dans l'ombre. On ne voyait que la fumée des pneus. À cette époque de l'année, sans ventilateur, on se fait manger tout cru par les moustiques. Ce qui fait que le matin, on n'est pas de bonne humeur. Alors c'est pas la peine de nous demander de mettre notre mal en patience. D'autant plus que c'est la banlieue qui est dans le noir, le centre ville et ses institutions semblent épargnées.
 
L'autre problème avec ces coupures d'électricité, c'est l'insécurité. Car il y aura toujours des voyous pour profiter de la pagaille et de l'obscurité.
 
Il nous semble évident que ces coupures sont une conséquence des émeutes de jeudi. En ce moment, on a vraiment l'impression d'avoir un vieux sénile capricieux à la tête du pays. "
 
 
Des bâtiments publics saccagés, ce mardi matin dans le quartier de Mermoz, à Dakar. Photos postées par Bate Felix.
 
L'agence Senelec de Ouakam mise à sac. Ces vidéos ont été filmées ce mardi matin par notre Observateur Gabriel.