Nous avons reçu de la part de plusieurs internautes une vidéo extrêmement violente où l’on voit des hommes être roués de coups de bâtons et brûlés vifs sur le bord d’un chemin. Il s’agirait, selon la présentation de ces images sur YouTube, du massacre de la ville de Duékoué (un important carrefour de l'Ouest ivoirien), le 29 mars.
 
Compte tenu de la violence de ces images, nous ne pouvons pas les publier. En voici toutefois une copie d’écran.
 
 
La scène, bien qu’extrêmement dure, n’est pas invraisemblable en Côte d’Ivoire. Nous avions publié le 3 mars dernier les extraits d’une vidéo, vérifiée par nos journalistes, où l’on voit des hommes se faire brûler vif en plein Abidjan.
 
Le CICR a par ailleurs confirmé qu’"au moins 800 personnes" avaient été tuées dans des violences inter-communautaires à Duékoué, au moment où les forces pro-Ouattara ont pris la ville dans leur progression vers Abidjan.
 
Cette vidéo semble particulièrement sensible et importante à l'heure où la crise ivoirienne semble en passe de se dénouer. En effet, si l'on peut trouver de nombreux documents sur les exactions commises par des partisans de Laurent Gabgbo, il existe pour l’instant peu de preuves en images de débordements commis par les forces pro-Ouattara. Cette vidéo, présentée sur Internet comme la preuve qu'un "génocide" a été perpétré par les pro-Ouattara, était donc censée montrer que des exactions sont commises dans les deux camps.
 
Une vidéo vieille de deux ans
 
Il s’avère que cette vidéo date d’il y a au moins deux ans et qu’elle n’a vraisemblablement pas été tournée en Côte d’Ivoire. Ce sont des internautes de FRANCE 24 qui nous ont alertés sur le fait que ces images ont été postées dès septembre 2009 sur ce blog. Elles y sont présentées comme montrant "des présumés sorciers brûlés vifs au Kenya".
 
 
La vidéo a également été postée sur YouTube un peu plus d’un mois plus tard, assortie d’une légende similaire. Rien ne permet d’affirmer que cette scène atroce s’est déroulée au Kenya, et encore moins qu’il s’agisse de sorciers. Mais compte tenu des dates auxquelles ont été postées ces vidéos, il est impossible qu’elles soient liées au massacre récent à Duékoué.
 
Cette anecdote rappelle aux journalistes que manipuler des documents amateur venus du Net est un exercice qui peut s’avérer périlleux
 
La désinformation bat son plein en ce moment en Côte d’Ivoire et certains internautes, parce qu’ils ont un agenda politique à respecter, tentent sciemment de manipuler les médias. FRANCE 24 a mis en place une équipe de journaliste dédiée à la vérification des contenus amateur. Nous appelons donc les internautes à nous alerter (par email - observers@france24.com) sur les fausses informations ou les fausses images circulant sur Internet.
 
Julien Pain
 
Responsable du site de l’émission des Observateurs de FRANCE 24

Une autre fausse image sur le même événement

En plus de la vidéo ci-dessus, nous avions reçu par email une photo où l'on voit des dizaines de corps calcinés et dont la légende indiquait qu'elle avait été prise à Duékoué le 29 mars. Cette image était abondament reproduite sur les comptes Facebook des partisans de Laurent Gbagbo. Un internaute de FRANCE 24 nous indique, dans les commentaires sous ce billet, que cette photo est également un faux. Elle avait en effet déjà été publiée sur ce site, et sur plusieurs autres, en juillet 2010. Il s'agit d'une photo prise en République démocratique du Congo après l'explosion d'un camion citerne.