Efy en plein slam, à Lomé, le 15 janvier 2011.
 
Efy, un Togolais de 22 ans, nous raconte que Grand Corps Malade a fait des émules à Lomé, où le slam, une forme de poésie déclamée, fait vibrer jeunes et moins jeunes.
 
Le slam consiste à déclamer des textes, parfois rythmés et parfois en rimes, devant un public. La performance est généralement épurée, pas de décor, pas de costume, simplement des vers, création personnelle du slameur. Cette poésie moderne, a séduit les jeunes de la ville de Lomé où les collectifs sont de plus en plus nombreux et actifs.
Billet écrit avec la collaboration de Ségolène Malterre, journaliste à France 24.

Axis du Slam, un des collectifs togolais

Performance du slameur Ap'nondas au centre culturelle français de Lomé.

"L’avantage du slam : ça parle à tous les âges"

Togo /  musique /  jeunesse /  culture