Observateurs
 
Voici quelques photos qui ne vont pas arranger la réputation du groupe pharmaceutique américain Johnson & Johnson. Lors d’un séminaire de l'entreprise à Kuala Lumpur, en Malaisie, les employés ont eu la bonne idée de se déguiser… en Hitler.
 
La scène se passe le 3 décembre dans un hôtel de luxe de la capitale malaisienne où Johnson & Johnson organise un séminaire. D’après des clients de l’hôtel, les employés locaux de la société américaine participaient à un jeu de rôle pendant lequel on leur demandait de trouver un "héros négatif". Ayant choisi Adolf Hitler, ils se sont affublés d’une croix gammée et de la très reconnaissable moustache du Führer. Tout cela aurait pu rester secret si les participants étaient restés dans leur salle de séminaire. Mais ils en sont sortis pour aller parader dans l’hôtel, sous les yeux ébahis des autres clients.
 
Contactée par FRANCE 24, Michelle Lawlor, directrice de la communication de Johnson & Johnson pour l’Asie pacifique, nous a fait parvenir ce message : "Nous déplorons et nous nous excusons pour les actes de nos employés lors de cet incident. Nous avons lancé une enquête sur cette affaire infortunée et nous prendrons des mesures rapides et appropriées sur la base de nos conclusions. "
 
Pendant ce temps, à l’autre bout du monde, Johnson & Johnson est taxé par ses salariés français d’être " le numéro un du licenciement". Lundi matin, au siège français de l’entreprise, en face des locaux de FRANCE 24 à Issy-les-Moulineaux, des salariés protestaient contre la fermeture annoncée d’une usine en Eure-et-Loire. Une décision du groupe américain qui viserait, selon les manifestants, à délocaliser leur production vers des destinations moins coûteuses.