Observateurs

L’attaque meurtrière de la flottille internationale d'aide à Gaza par l’armée israélienne provoque la consternation des habitants de l'enclave palestinienne. Notre observatrice sur place nous raconte que des manifestations s’organisent déjà pour protester contre l’assaut.

Trois bateaux de fret et trois autres transportant des passagers naviguaient dans les eaux internationales lorsque des soldats israéliens les ont attaqués à 4h30 ce matin pour les empêcher d’atteindre Gaza. L’armée israélienne avance que ses soldats ont été la cible de coups de feu auxquels ils auraient répliqué, tuant au moins 10 personnes (bilan provisoire) et faisant des dizaines de blessés.

Les Gazaouis, qui ont appris la nouvelle ce matin, ne recevront donc pas les 10 000 tonnes d’aide qui leur étaient destinées. Israël impose sur la bande de Gaza un blocus depuis l’arrivée du Hamas au pouvoir, il y a quatre ans.

L’attaque en images

Image d’une webcam placée sur l'un des bateaux, le Mavi Marmara, et images filmées par des activistes à bord. Regardez la vidéo dans son intégralité ici.

"Ce matin sur Internet, j’ai vu des appels à manifester dans le centre de Gaza"

Lina étudie la littérature anglaise à l’Université islamique de Gaza.

Depuis que les Israéliens ont coupé le signal de transmission, nous n’avons plus aucune nouvelle des activistes. Nous les suivions sur Twitter et Facebook, puis on n’a plus rien reçu [les communications avec la flottille ont été brouillées par les Israéliens]. Tout ce que l’on peut faire maintenant, c’est regarder Al-Jazeera.

Ici, tout le monde est en colère. J’espère que les gens pourront transformer leur colère en action en manifestant dans les rues. Ce matin sur Internet, j’ai vu des appels à manifester dans le centre de Gaza et, apparemment, les gens se mobilisent pour montrer leur soutien.

L’aide que la flottille transportait n’aurait pas changé grand-chose ici, car nous manquons de tout. C’était davantage un geste symbolique de la part des activistes. Ce qui nous manque à Gaza, plus que la nourriture et les médicaments, c’est la liberté.

Ce triste événement peut toutefois avoir un effet positif. Il va pousser les pays européens à mettre la pression sur Israël. Ce qui s’est passé doit avoir des conséquences."

L'assaut en images infrarouges

Les forces de défense israéliennes ont diffusé lundi après-midi ces images infrarouges filmées d'un hélicoptère.