Observateurs
Le quotidien populaire britannique The Sun est accusé d'avoir "photoshopé" les dessous portés par des mannequins dans son journal pour inciter ses lecteurs à voter conservateur lors des législatives qui se déroulent ce jeudi, au Royaume-Uni. Les petites culottes des jeunes filles sont en effet devenues bleues, la couleur du parti Tory, alors qu'elles étaient de toutes les couleurs sur le cliché original. La photo a été publiée mercredi sur la fameuse "page trois" du quotidien qui accueille, tous les jours, depuis 1970, un mannequin "topless". Elle est considérée comme une institution en Grande-Bretagne.

 

Sous la photo des manequins à demi-nues, The Sun affirme que si les travaillistes ou les démocrates libéraux remportent les élections, ils interdiront la "page trois", aussi appelée "News in Briefs" (Les "dessous" de l'actu). Une référence aux commentaires de deux politiciens, un travailliste et un libéral démocrate, qui trouvaient la "page trois" dépassée et insultante pour les femmes.

La photo de ces 16 jeunes femmes, seins nus, titrée "Sauvez ces filles du chômage", a été publiée par "The Sun" la veille du scrutin. Mais il n'a pas échappé longtemps aux journalistes du Guardian que la version imprimée et la version en ligne de la photo étaient différentes. Sur la version en ligne, les jeunes femmes portent des dessous de différentes couleurs, tandis que sur le papier, toutes les petites culottes sont devenues bleues.

À gauche, la version en ligne, à droite, la version papier.