Les bouddhistes fondamentalistes ont réussi à interdire de séjour au Sri Lanka la star américaine du R&B Akon. Tout a commencé avec une campagne sur Facebook s'insurgeant contre la juxtaposition de filles en bikinis et de la statue de Bouddha dans un clip du chanteur. Mais l'affaire est devenue politique depuis que les autorités de Colombo ont annoncé, mercredi, que le rappeur n'aurait pas de visa pour venir chanter au Sri Lanka.

La chaîne privée Maharaja TV (MTV), basée à Colombo, avait prévu de sponsoriser, le 24 avril, le "Super Fest 2010", un concert dont Akon devait être la vedette. Mais lundi après-midi, deux bus de manifestants ont débarqué devant les bureaux de la chaîne pour caillasser le bâtiment, blessant quatre personnes. Les manifestants brandissaient des panneaux sur lesquels étaient inscrits : "Ne laissez pas Akon venir au Sri Lanka", ou : "Chassons Sirasa FM (la station de radio de MTV) qui tente de perturber le 'Sangha Saasana'" (message bouddhiste)".

La colère a commencé à monter dès janvier, peu après la création du groupe Facebook "On déteste Akon, (son clip est une insulte à Bouddha)". Le groupe compte aujourd'hui près de 15 000 fans.

Mercredi, le gouvernement a annoncé qu'Akon se verrait refuser son visa touristique pour entrer au Sri Lanka au motif que sa musique n'était "pas sensible à l'héritage culturel du pays". Akon s'est immédiatement excusé auprès de la communauté bouddhiste et a affirmé qu'il n'avait pas réalisé que la statue apparaissait dans la vidéo.

Jeudi, le ministre sri-lankais du Tourisme, Achala Jagoda, a estimé que, en refusant d'accueillir la star, le pays avait perdu une occasion inespérée de promouvoir le tourisme.

Le Sri Lanka est un pays laïc dont 70 % de la population est de confession bouddhiste.

"Il ne s'agit pas d'un groupe bien organisé"

Dinidu de Alwis est photographe et écrivain. Il est allé photographier les dégâts pour un média associatif local, Perambara.org, après la manifestation. 

La vidéo n'a pas pu passer à la télévision parce que les chanteurs anglo-saxons ont très peu de temps de diffusion sur les chaînes sri-lankaises. Par ailleurs, Akon est loin d'être très populaire ici. La musique occidentale ne touche que certaines parties du Sri Lanka, en général les zones riches où les gens ont accès à des chaînes anglophones. Je pense que le clip a été récupéré sur YouTube. Et la statue apparaît quelques secondes au second plan, ce qui signifie que quelqu'un a dû le regarder très attentivement.

Qui sont les manifestants ? 

Il ne s'agit pas d'un groupe bien organisé, mais il a déjà attaqué une mosquée dans la ville et, en 2004, on l'a accusé d'avoir lancé une grenade lors d'un concert organisé par la star de Bollywood Shah Rukh Khan. Deux personnes avaient été tuées.

Maharaja TV a dit que les manifestants étaient arrivés dans deux bus des transports publics sri-lankais en provenance de Kelaniya."

Après la manifestation. Photos postées sur la page Flickr Perambara.org, par Dinidu de Alwis.

Les manifestants

Images de l'attaque: Sirasa/MTV.

La vidéo qui fait enrager les bouddhistes fondamentalistes

Le clip de "Sexy Chick", filmé dans un hôtel particulier d'Ibiza, a été produit par le Français David Guetta. La statue de Bouddha apparaît au bout de 2 min 09 sec.