Photo  postée sur Facebook par T3alo nshga3 MASR

On les disait trop vieux, dépassés et démoralisés. Les Égyptiens ont fait taire les critiques en terrassant le Nigeria 3-1, lors de leur premier match de la CAN-2010. Un score qui a réjouit les supporters des Pharaons, jusqu'à lors déprimés par leur élimination du Mondial sud-africain, par leurs rivaux algériens. Nos Observateurs analysent l'entrée fracassante de leurs joueurs favoris.

Massés dans un café du Caire, les supporters égyptiens exultent après le troisième but des Pharaons

Vidéo postée par hichamezzat

"Il faut rester prudent car cette CAN-2010 est pleine de surprises "

Hicham Ezzat, un fan inconditionnel des Pharaons, est notre Observateur au Caire.

Après cette victoire contre une grande équipe comme le Nigeria, toute l’Égypte est heureuse. Il y avait plein de drapeaux dans les rues et de célébrations. Les Égyptiens ont retrouvé le moral après leur disqualification contre l’Algérie pour la Coupe du monde. Tout rentre dans l'ordre pour que l’on aille chercher un septième trophée, le troisième consécutif pour notre équipe. Il faut rester prudent car cette CAN-2010 est pleine de surprises. Les Pharaons doivent faire très attention contre le Bénin et le Mozambique."

/>

Hivham réagit par webcam dans le cadre de l'émission de FRANCE 24 dédiée à la CAN 2010.

"Nous avons la meilleure génération de joueurs de l’Histoire "

Salah Adel est étudiant en droit à Alexandrie.

Notre sélection a réalisé une grande performance. Je m’attendais à un match plus difficile face à une équipe aussi forte que le Nigeria. Les deux camps avaient des choses à prouver, après leurs récentes déconvenues. On doit absolument gagner cette coupe pour effacer la déception née de notre disqualification pour le Mondial et réhabiliter ainsi notre gloire sur les terrains africains. Nous avons la meilleure génération de joueurs de tout les temps".

"Notre entraîneur est responsable de la défaite du Nigeria "

Ferry Fiatam vit à Lagos, où il travaille comme consultant en développement pour le compte de Africa Leadership Forum (ALF).

Ce match contre un des grands favoris de l’épreuve était l’occasion parfaite de jauger le niveau de notre équipe; mais nos faiblesses ont éclaté au grand jour. Notre entraîneur est responsable de la défaite du Nigeria. Plusieurs voix s’étaient élevées pour réclamer son limogeage, en vain. Une fois de plus, ses choix se sont révélés catastrophiques. Il a fait appel à trop de joueurs évoluant en Europe et il n’a fait jouer aucun buteur. Cependant, les deux autres équipes du groupe, le Bénin et le Mozambique, ne constituent pas une menace pour nous. Les Nigérians aiment la difficulté, plus la situation est désespérée, mieux nous jouons".