Un millier d'altermondialistes ont manifesté, hier, sans autorisation en marge de la réunion du G20 qui se tient à Pittsburgh (Pennsylvanie). Les manifestants ont lancé des briques ; la police de Pittsburgh a riposté avec une toute nouvelle arme : le canon à son, un engin de guerre utilisé en Irak et contre les pirates somaliens.

Le canon à son est connu aux Etats-Unis sous le nom de LRAD (Long Range Acoustic Device). Cet appareil, qui était à l'origine utilisé pour avertir les navires de guerre américains de l'approche de vaisseaux ennemis, est aujourd'hui classé comme une arme non-mortelle permettant de contrôler les foules. Se trouver à proximité de cet engin peut s'avérer extrêmement douloureux. Les conséquences potentielles de cette arme sur la santé sont abondamment discutées sur le Net (troubles de l'audition, anévrisme possible, etc.).

La police était déjà équipée de ces machines lors des manifestations contre la convention nationale républicaine, en 2004, à New York , mais elle ne s'en était pas servie. C'était donc la première fois, hier, que les autorités américaines utilisaient cette arme contre leurs propres citoyens. Un journaliste de CNN en a même fait les frais en plein duplex.

Adresse inconnue. Postée sur YouTube par Booku4

Sur Liberty Avenue, la police utilise les LRAD pour disperser la foule. Postée sur YouTube par ndromb.

"Cela m'a semblé très efficace pour disperser la foule sur un petit périmètre, mais pas une manifestation entière "

Brian est un militant du Twin Cities Independent Media Centre. Il est actuellement à Pittsburgh.

Je me suis approché du LRAD hier. On pouvait l'entendre arriver de loin, surtout la sirène. A une dizaine de mètres, le son devient insupportable. Un conseil a circulé dans la manif : si on hurlait de toutes ses forces, ça apaisait la douleur. On a donc entendu pas mal de hurlements... Moi, j'ai utilisé une autre technique : je me suis mis derrière le véhicule, à côté de la police. Et comme le canon à son est directionnel, je n'ai plus ressenti de douleur.

Cela m'a semblé très efficace pour disperser la foule sur un petit périmètre, mais pas une manifestation entière. Ceci dit, ils ont la possibilité d'augmenter le volume..."