"C'est l'histoire de Cassie Cowan, une gentille fille d'une gentille famille de la vallée de Gwent, qui tue quatre personnes sur la route parce qu'elle a envoyé un SMS et perdu sa concentration quelques secondes."

C'est par ces mots que la police du Gwent, une région du sud du Pays de Galles, présente cette vidéo tournée l'année dernière avec des acteurs locaux. La scène est extraite d'un film de 30 minutes, COW, réalisé par Peter Watkins-Hughes, qui sera diffusé dans les écoles de la région et sur BBC-Wales à partir du mois d'octobre. La police du Gwent espère que la diffusion du film sera aussi étendue à toutes les écoles du pays.

La stratégie de communication quelque peu radicale de la police du Gwent découle de plusieurs études britanniques, comme celles de la RAC Foundation, qui montrent que le temps de réaction au volant des automobilistes de 18 à 24 ans est ralenti de 35 % quand ils lisent ou écrivent un sms. L'effet du texto serait donc plus néfaste sur la conduite que l'alcool ou les drogues, et il concernerait près de la moitié des jeunes conducteurs. Le message passe : aujourd'hui, le film a largement dépassé le million de clicks sur YouTube.

Attention, ces images peuvent choquer.

"Ce clip montre aussi les conséquences pour les familles, la communauté et la jeune fille elle-même"

Mick Giannasi est le chef de la police du Gwent. Il est aussi membre de l'association des officiers chefs de police (ACPO) et spécialiste de la sécurité routière. Il est surnommé le "premier flic de la circulation" au Royaume-Uni. 

Je veux qu'un maximum de jeunes et de familles voit le film pour qu'ils comprennent les conséquences de telles tragédies sur de petites communautés comme la nôtre. Le film révèle à quel point il est dangereux d'être dissipé au volant. Il ne montre pas seulement les conséquences de l'accident, mais aussi les conséquences pour les familles, la communauté et la jeune fille elle-même. Des Canadiens nous ont appelés pour nous dire à quel point ils ont été émus par le clip. Un jeune automobiliste de Cornouailles m'a envoyé un mail pour me faire part de sa réaction et il m'a dit que le film devrait être montré aux jeunes qui passent le permis. Je lui ai dit que c'est exactement le genre de réaction que nous visions lorsque nous avons travaillé avec les pompiers, les ambulanciers et les hélicoptères du sud-ouest du Pays de Galles pour tourner une scène d'accident aussi réaliste."

La triste histoire de Cassie Cowan