Photo: Julen sur Flickr.

Les faux iPhones sont maintenant tellement sophistiqués qu’il sont difficiles à distinguer des vrais. Ces copies se vendent comme des petits pain sur ebay. Et selon un spécialiste des contrefaçons de téléphones portables, l’acheteur ne perd pas forcément au change : certains de ces faux Iphones disposent d’accessoires qui manquent aux vrais et coûtent trois fois moins chers.

En 2007, de faux iPhones font leur apparition sur les étalages des magasins avant même la sortie de l’original. A l’époque, on se moque de ces drôles de copies qui ressemblent plus à des jouets qu’à des portables. Mais deux ans plus tard, et alors que le produit original fait toujours défaut sur le marché chinois, ce sont les faussaires qui se moquent de leurs concurrents.

Des portables tels les "HiPhones" sont tellement répandus qu’un Américain qui pense acheter un iPhone sur eBay a toute les chances de se retrouver avec un faux. Si l’on se fait avoir, la seule solution est d’envoyer son faux appareil à MacMedics, le laboratoire d’Apple qui le teste et poste son diagnostic sur YouTube.

Le diagnostic de MacMedics

Publié par MacMedics le 26 juin 2009.

"Souvent, une application ajoutée à un produit contrefait se retrouve dans la version suivante de l’original"

Danny Friedmann est un consultant dans le domaine des contrefaçons spécialisé dans les appareils électroniques chinois. Il blogue sur le sujet sur son site IP Dragon.

Il semble qu’Apple veuille faire passer un message avec cette vidéo. Les faux iPhones ne sont pas aussi lents qu’on veut nous le faire croire. Ils offrent même des options que les vrais n’ont pas. Certes, les faussaires sont des parasites qui profitent des investissements entrepris par les fabricants des originaux, mais ils sont également très innovants. De nombreuses copies sont différentes de l’original et certaines ont fait l’objet d’investissements propres. Le clone le plus populaire est certainement le "HiPhone". Ces clones offrent au consommateur chinois un produit qui lui convient. Ils utilisent, par exemple, les caractères chinois et lui donnent une plus grande marge de manœuvre puisque le consommateur peut acheter l’appareil sans abonnement, ce qui est déjà le cas pour l'iPhone dans la plupart des pays. Il faut rappeler que le premier téléphone à pouvoir utiliser simultanément deux cartes sim était un faux ! Souvent, une application ajoutée à un produit contrefait se retrouve dans la version suivante de l’original.

Pratiquement tous les téléphones portables sont copiés. Les marques les plus connues sont NCKIA, SUMSANG et SUNY ERICSSUN. Les fabricants peuvent prendre quelques mesures pour éviter que leur produit ne soit copié.

- mettre leur produit sur tous les marchés en même temps. Quand vous lancez une énorme campagne publicitaire, vous devez être en mesure de répondre à la demande qui va suivre. Le iPhone est, par exemple, sorti au Etats-Unis en juin 2007 et pourtant il n’est toujours pas présent sur le marché chinois, ce qui laisse le champ libre aux faussaires qui comblent ce vide.

- Etre à l’écoute du marché pour améliorer le produit. Il faut prendre de l’avance sur le marché. Les faussaires sont en mesure de copier un produit deux mois après sa sortie.

- Savoir s’entourer d’une équipe juridique solide. Ce n’est toutefois pas très utile en Chine. Les compagnies étrangères ont peur de critiquer les faussaires parce qu’elles veulent continuer à investir dans ce pays où les coûts de production sont bas.

Convaincre les Chinois de renoncer à l’achat de copies est une autre paire de manche. Tout le monde sait que le HiPhone et l'iOrgane sont des faux mais de nombreux Chinois sont fiers qu’ils soient produits en Chine. Dans tous les cas, peu de gens ont les moyens d’acheter un véritable iPhone puisqu’il coûte trois fois plus cher !"

Distinguez le vrai du faux

Un faux iPhone avec des caractères chinois à côté d’un vrai. Publiée par "cyberlucky".

"

 

Une copie qui dispose de deux cartes sim (leurs icônes apparaissent en haut à gauche). Publiée par "andallthatmalarkey".

Cette contrefaçon affiche même un "avertissement" mal orthographié qui vous informe que si Apple ne l’a pas validé, c’est qu’il s’agit d’un faux... Publiée par "jonesybunny".

Pas difficile de deviner qu’on est face à une copie. Il s’agit d’un simple économiseur d’écran téléchargé sur un portable normal. Publiée par "studiocurve".