Observateurs

De violents heurts ont éclaté à Antananarivo, samedi, entre des partisans de l'ancien président Marc Ravalomanana et des forces de l'ordre du nouveau pouvoir. Les affrontements ont fait 34 blessés.

Des tirs de grenades lacrymogènes ont barré la route de certains manifestants qui tentaient de rejoindre la place du 13-Mai. Depuis samedi, une vidéo amateur tournée à partir d'un restaurant de la capitale malgache et postée sur le site Sobika.com, fait le tour de la Toile. Les images montrent un  homme - Razily - défilant avec un drapeau de Madagascar qui se fait arrêter par la police, avec deux autres personnes. Dans la guerre de propagande que se livrent les deux camps, Razily est en train de devenir le héros des légitimistes.

Sur Les Observateurs, lire également le commentaire d'un écrivain malgache : "Madagascar, les origines de la crise"

La vidéo

"J'ai bien peur qu'ils finissent tous les trois à la morgue"

Commentaire de la personne qui a filmé ces images. Elle préfère rester anonyme pour des raisons de sécurité.

Les images ont été tournées à partir de mon téléphone portable. On est admiratif de cet homme qui n'a fait que manifester pacifiquement avec le drapeau national. Il a descendu l'avenue de l'Indépendance et avancé courageusement vers les militaires qui lui tiraient dessus avec des grenades lacrymogènes. Les gens qui rigolent sur la vidéo ne se moquent pas de lui mais des mutins qui l'ont raté. Nous l'avons applaudit, quand il a été arrêté, pour lui rendre hommage, car son acte est tout simplement héroïque. Nous voulons que notre vidéo soit diffusée car nous voulons obtenir sa libération. On est sans nouvelles de lui et j'ai bien peur qu'ils finissent tous les trois à la morgue. Les mutins qui l'ont arrêté sont des terroristes, ils font peur à tout le monde. Rien ne les arrête, c'est comme ça qu'ils ont pris et transmis le pouvoir à Rajoelina."