Observateurs

De violentes émeutes ont éclaté à Antananarivo. Le siège de la radio nationale a été saccagé et un manifestant aurait été tué par les forces de l'ordre. Pour l'instant, les médias n'ont pas d'images des incidents, mais des amateurs nous ont envoyés leurs photos.

Plusieurs milliers de partisans du maire d'Antananarivo, qui s'est érigé ces derniers jours en principal opposant du président malgache Marc Ravalomanana, ont afflué lundi depuis la Place du 13 mai, où le maire avait appelé à un rassemblement, vers le Palais de justice de la capitale. Des émeutiers se sont alors attaqués au siège de la radio nationale, situé à proximité, sortant ordinateurs, meubles et dossiers et mettant le feu au bâtiment, rapidement entouré d'une épaisse fumée.

Vous êtes à Madagascar ? Envoyez-nous vos photos.

"En les regardant, j'ai eu l'impression qu'ils étaient ivres ou drogués"

Notre Observateur, Avylavitra X, était sur place.

C'était très violent. On ne sait plus qui fait quoi. Il n'y avait pas que des partisans du maire. Ce sont des bandes qui pillent tout. Ils se sont d'abord attaqués au bâtiment de la  radio nationale. Ensuite, ils s'en sont pris aux entrepôts de la centrale d'achats Magro, tenue par le président. En les regardant, j'ai eu l'impression qu'ils étaient ivres ou drogués."

La radio nationale incendiée

 

Devant la radio nationale. Photos : Lila Rabarijaona.

 

Devant le tribunal Anosy et la radio nationale. Photos : Rojo.

 

L’entreprise Tiko saccagée

Tiko est un autre groupe détenu par le président Marc Ravalomanana.

Posté sur Facebook par Raoul Vérité sur le groupe ANDRY TGV.