ACTUALISATION (30.01.09) : L’affaire du prince Sultan suscite encore des réactions dans le Royaume. Le gouverneur de Riyad, le prince Salman, un des plus influents d’Arabie, s’est joint à ses compatriotes mécontents au travers d’une lettre au roi, dans laquelle il lui demande de mettre fin au "comportement irresponsable" de son neveu, le prince Sultan. La lettre était supposée confidentielle, mais elle circule sur Internet. Il pourrait s’agir d’une fuite organisée par le cabinet du gouverneur.

 

Le prince Sultan ben Fahd n'appréciait pas que des journalistes saoudiens se permettent de critiquer l'équipe nationale de football. Il a pris son téléphone et leur a passé un savon en direct. Une scène d'humiliation qui irrite les internautes saoudiens.

Les journalistes participaient à un talk show sur la défaite (6-5), le 17 janvier, de l'Arabie saoudite face à Oman, en finale de la Coupe des pays du Golfe. Le prince Sultan ben Fahd, fils du défunt roi Fahd et président de l'Organisme de la jeunesse et des sports d'Arabie saoudite, l'équivalent du ministère des Sports, n'a pas apprécié le ton des chroniqueurs. Lorsque la parole a été donnée aux auditeurs, il a appelé la chaîne et a été pris en direct sur l'antenne. Il s'est alors permis "d'incendier" les journalistes, finissant par leur dire "si vous êtes mal élevés, je vais vous élever moi-même". Les journalistes, visiblement impressionnés, regardent leurs chaussures et seul l'un d'entre-deux, lui aussi lié à la famille royale, ose à la fin contredire le prince, qui finit d'ailleurs par lui raccrocher au nez. Ces images ont fait le tour du Royaume et ont mis en colère les internautes saoudiens. Des chaînes d'emails et des groupes sur Facebook appellent aujourd'hui à la démission du prince de l'Organisme de la jeunesse et des sports.

Dernier développement, mercredi soir, le prince a été interviewé par la chaine Al-Arabiya pour clarifier ses propos. Il a expliqué que "l'erreur est humaine", mais n'a pas souhaité présenter d'excuses, comme le demandait l'un des journaliste.

Images de la chaîne de sport saoudienne.

"Je crains que son comportement pousse les journalistes à s'autocensurer"

Fahd Saoud est journaliste sportif à Ryad. Il collabore notamment au site d'information Elaph.com.

Ces propos, d'une si importante personnalité, sont vraiment regrettables. Le prince était très énervé d'entendre les critiques très sévères dont était l'objet son équipe après la défaite. J'imagine qu'il était sous pression, mais je crains que son comportement pousse les journalistes à s'autocensurer."

"Je demande la démission du prince (...)"

Fowzan Alharbi est ingénieur en mécanique à la cité des Sciences et de la Technologie de Ryad. Il a monté un groupe sur Facebook sur cet incident.

Ces propos sont vraiment choquants. Il s'est montré irresponsable et irrespectueux envers les Saoudiens. Je demande la démission du prince de son poste de président de l'Organisme de la jeunesse et des sports."

Caricatures postées sur Facebook

Postée sur ce groupe Facebook.

 

" Votre temps est dépassé, vous sortez !"

 

 A l'entrée du studio de la chaîne de télévision: 

"Viens, n'aie pas peur"

"Non non, je veux pas, je veux pas"