Cette campagne pour une voiture de Nissan-Renault, diffusée à la télévision israélienne, suscite l'ire des Saoudiens.

Selon le Jerusalem Post, un officiel saoudien a déclaré, sur une chaîne des Emirats arabes unis, que Nissan avait "fait une grosse erreur en jouant sur des sentiments [racistes]", ajoutant qu'il était nécessaire de "punir" la firme franco-japonaise.

Cette publicité vante les mérites de la Tiida, une voiture à faible consommation que Nissan-Renault commercialise en Israël, un pays qui tente de réduire à sa dépendance énergétique. Le constructeur a par ailleurs fait savoir qu'il travaillait sur un projet de véhicule entièrement électrique.

 

"Je ne la trouve pas très drôle"

Ahmed Al-Omran est un étudiant saoudien. Il blogue ici.

Je ne trouve pas cette publicité choquante, mais je ne la trouve pas très drôle non plus. Il est de mauvais goût de jouer ainsi sur des stéréotypes. Ceux qui ont réalisé cette pub auraient dû s'attendre à ce type de réaction de la part des pays du Golfe. D'ailleurs je crois que Nissan a fini par retirer son annonce.

"Cette publicité ne se fiche que des princes"

Abdullah est l'un de nos Observateurs à Riyad.

Je ne peux pas trop commenter sur ce sujet. Mais à mon avis cette publicité ne se fiche que des princes, elle ne concerne pas le peuple. Et puis la baisse de la consommation d'essence par les voitures n'est vraiment pas un problème pour l'économie saoudienne, car elle ne représente qu'une infirme partie de la consommation de pétrole dans le monde [le pétrole est principalement utilisé dans l'industrie].