Observateurs

Tollé aux Etats-Unis après la couverture du New Yorker, qui présente le candidat démocrate Barack Obama et sa femme en militants islamistes. Le rédacteur en chef du prestigieux magazine américain refuse de retirer le numéro ou de s'excuser malgré les critiques de l'équipe de campagne d'Obama.

Sur le dessin satirique, le candidat démocrate, coiffé d'un turban, se tape le poing avec sa femme armée d'une kalachnikov, dans ce qui ressemble au bureau ovale (le bureau officiel du président des Etats-Unis). Un drapeau américain brûle dans la cheminée, sous le portrait d'une personne qui rappelle le leader d'Al-Qaïda, Oussama ben Laden.

Le New Yorker est un magazine très respecté et très lu dans les milieux intellectuels de gauche. Son rédacteur en chef se défend : " Nous voulions tordre le cou aux idées reçues erronées concernant le couple Obama ". Le caricaturiste Barry Blitt affirme, lui, s'être inspiré des idées " grotesques " qui circulent sur le couple Obama.

Certains milieux conservateurs pensent porter préjudice à Barack Obama en laissant entendre qu'il est de confession musulmane. Le sénateur de l'Illinois, qui ne cache pas sa foi chrétienne, s'en est défendu à plusieurs reprises et a même lancé un site antirumeur : Fight The Smears.

 

Une du New Yorker daté du 21 juillet.

"Ca fait mal de regarder ce dessin"

Cyntjia Samuels est une lectrice du New Yorker qui vit à Washington. Elle tient le blog Don't Gel Too Soon

Je peux dire que ça fait mal de regarder ce dessin, même si je crois comprendre ce que le caricaturiste a voulu exprimer. Je me suis battue toute ma vie pour la liberté d'expression. Mais qu'un magazine respecté et responsable comme le New Yorker abuse de cette liberté et se serve d'idées reçues pour exprimer une opinion, je trouve cela abusif et dangereux. Il croit combattre la haine, mais en fait il l'entretient.

Vouloir faire prendre conscience aux Américains des basses manœuvres politiciennes en assemblant tous les clichés du genre sur un même dessin est pour moi une terrible erreur. Ce dessin jette un voile sur le magnifique symbole que représente cette candidature historique, il restera comme une cicatrice ".

Les blogueurs s'approprient la Une du New Yorker


Posté par Napsterization http://napsterization.org/stories/archives/000711.html

J'ai retouché le dessin de la couverture du New Yorker. C'est plus amusant avec les pensées de McCain. Je pense qu'étant donné le climat actuel de la campagne, beaucoup de personnes pourraient mal interpréter le dessin original. Mon "remix" est plus facile à comprendre.

 

 

 

 

Postées sur College OTR le 14 Juillet 08.