La bande annonce de GTA IV. © Rockstar Games

Grâce à un cocktail de violence, de sexe, de drogues et d'alcool, le jeu vidéo Grand Theft Auto IV (GTA) a battu tous les records de vente le jour de sa sortie. Faut-il interdire aux enfants un jeu où ils pourront fréquenter des prostituées et tuer des grands-mères ?

Disponible en magasins depuis mardi dernier à minuit, la quatrième version de GTA est depuis devenue le best-seller de Rockstar Games, avec 9,5 millions d'exemplaires vendus à travers le monde en une semaine. Des millions de personnes ont fait la queue des heures durant pour se procurer le jeu tant attendu. Un fan londonien de GTA a néanmoins gâché la fête : il a poignardé un passant alors qu'il faisait la queue devant un magasin de jeux. Est-ce un hasard, ou est-ce que ce type de jeu ultraviolent a une influence sur les comportements des joueurs dans la "vraie vie" ? Suivant les continents, les réponses diffèrent. Si GTA IV est interdit à la vente aux moins de 18 ans en Europe, il est juste déconseillé aux jeunes utilisateurs américains. Des pro et des anti-GTA confrontent leurs points de vues sur Les Observateurs.

"Des centaines d’études ont révélé un lien entre la violence médiatique et les comportements agressifs chez les enfants"

Gavin McKiernan est le directeur national du PTC, une organisation qui prône l'éducation des joueurs et une responsabilisation de l'industrie du divertissement.

Des centaines d'études ont révélé un lien entre la violence médiatique et les comportements agressifs chez les enfants. Le pire, c'est que ces jeux ont droit à des pubs partout, alors qu'il n'y a pas d'affiches pornographiques ou ventant les mérites de cigarettes aux abords des écoles. Il y a pourtant plein de bons jeux vidéo, comme les simulateurs de vol ou les programmes d'entraînement aux techniques chirurgicales. Nous avons réussi à faire entendre notre voix dans le passé et nous pensons pouvoir faire interdire ce jeu aux moins de 18 ans [aux Etats-Unis]."

"Personne ne va aller poignarder quelqu’un juste parce qu’il joue à GTA, c’est complètement ridicule !"

Adam Sinclair, 23 ans, travaille au centre d'environnement virtuel de l'université de Salford, en Grande-Bretagne.

Ce jeu est tout simplement fabuleux. C'est une avancée technologique énorme et le script - ce que disent les personnages - est fantastique. Le jeu n'est tout simplement pas destiné aux enfants. Il ne devrait pas leur être accessible, non pas à cause de son caractère violent, mais à cause des thèmes adultes qu'il aborde (prostitution, drogue, alcool). Alors oui, il y a des centaines d'études qui établissent un lien entre les jeux vidéo et la violence infantile, mais il y en a autant qui prouvent le contraire. Il n'y a pas d'incitation à la violence dans les publicités pour GTA et si des parents veulent interdire le jeu à leurs enfants, ils peuvent tout simplement régler la console de manière à ce que certains jeux nécessitent la saisie d'un code parental."

"Si le jeu était moins violent, on n’aurait pas cette impression de réalisme"

Humberto, 27 ans, est un fan américain de GTA.

Je passe tout mon temps libre à jouer à Grand Theft Auto IV. Ce n'est pas toujours facile à faire coïncider avec le travail. J'ai commencé à jouer à GTA en 97 et c'est mon jeu préféré. Tu peux aller faire un peu de bowling, puis t'amuser à tirer sur tout le monde dans la rue. Ce jeu est plus populaire auprès d'un public un peu plus âgé [que les adolescents]. S'il était moins violent, on n'aurait pas cette impression de réalisme. [Le laisser en vente libre pour tous les âges] c'est une question de liberté d'expression."

Captures d’écran du jeu

Extraits du jeu