Les Nigérians ne sont pas tous des terroristes...

Une vidéo humoristique postée sur YouTube par des étudiants nigérians met en scène la tentative d’attentat perpétrée par Omar Farouk Abdulmutallab , vendredi dernier. Objectif ? Se moquer un peu des préjugés américains sur les Nigérians, et faire passer un message : tous les Nigérians ne sont pas des terroristes…

Depuis vendredi, de nombreux Nigérians vivant aux États-Unis se sont émus de l’acte terroriste perpétré par l’un de leurs compatriotes sur la ligne aérienne Amsterdam-Detroit. Un groupe a été créé sur Facebook quelques heures après l’événement. Il est baptisé "We Condemn Umar Farouk Abdulmutallab's Action: Nigerians are NOT Terrorists" (nous condamnons l’acte d’Omar Farouk Abdulmutallab : les Nigérians NE sont PAS des terroristes). Mardi soir, plus de 32 000 personnes l'avaient rejoint.

John Orafa (voir commentaire plus bas) et plusieurs de ses amis nigérians se sont également amusés à rejouer la scène de l'avion...

Posté sur Youtube le 27 décembre par johnorafa.

Contributors

"On aime bien se moquer de ce genre d’événements. Ça permet de prendre du recul"

John Orafa est étudiant à la Brigham Young University, dans la ville de Rexburg (Idaho). Il est arrivé aux États-Unis il y a un an. Il est né dans le nord du Nigeria, majoritairement musulman.

Le soir de Noël, avec plusieurs amis nigérians, nous avons regardé CNN et appris la nouvelle de la tentative d’attentat. L'information a provoqué une discussion sur les répercussions qu'allait avoir cet événement dans notre pays, et aussi pour nous, Nigérians habitant aux États-Unis. Tout le monde était choqué.

J’ai pensé à rejouer l’événement dans une vidéo. On aime bien se moquer de ce genre de choses, ça permet de prendre du recul et de s’en souvenir plus longtemps. Surtout, nous voulions dire au monde entier que le terroriste était un gamin dérangé et désorienté.

Peu de temps après l’attaque terroriste, j’ai créé un groupe Facebook. Depuis vendredi, 31 000 personnes l'ont rejoint soit, en moyenne, une personne toutes les minutes.

Être Nigérian aux États-Unis est déjà difficile. Je me suis heurté plusieurs fois à des préjugés raciaux et religieux. J'imagine que cela va s’aggraver dans les prochaines semaines et les prochains mois.

Par exemple, je suis allé à un mariage ce week-end. Des Américains ont arrêté net la conversation quand ils ont appris que j’étais Nigérian.

Le geste d’Omar Farouk Abdulmutallab ne représente pas du tout ce que, nous, nous ressentons vis-à-vis des États-Unis. Nous aimons les Américains, et nous tenons beaucoup à la vie. Je demande pardon, au nom des Nigérians. D'ailleurs, je m’apprête à me rendre à Washington DC pour exprimer cela avec d’autres étudiants de mon pays. On espère organiser une manifestation dans les rues de la capitale.

Mais j'avoue que j’ai un peu d’appréhension avant de me rendre dans un aéroport. Je ne sais pas trop comment ça va se passer…"

Comments

c'est injuste moi perso je

c'est injuste moi perso je deteste les teroristes mais je trouve que les americains ne valent pas mieux , si vous voyez de quelle maniere ils tretent les prisoniers a guantanamo , pourquoi avoir besoin de mettre une etiquette sur tout moi je dis que si les americains appellent ça du terrorisme , alors il devraient aussi qualifier leur actes de terrorisme , du moment qu'on fait peur a d'autre gens on peu appeller ça du "terrorisme"

top

genial la video

parodie nigérienne

J'aime beaucoup la vidéo !
Il n'y a pas eu de mort heureusement et face aux terroristes je préfère rire que pleurer !

La politique de sécurité intérieure des US

Cette politique a encore changé: on se souvient des échecs du 11 septembre que les musulmans payent de leurs dignité quand ils sont aux US: les rapports de la DGSE de 2005 qui ont été mis à disposition du public montrent que les agences américaines ont été politisées et qu'elles sont trop proches des affaires de l'administration sachant qu'ici l'impulsion vient de l'administration Clinton (même si c'est dit d'un manière moins directe).

Un exemple: le Soudan proposait aux US d'arrêter Ben Laden en 1998.

On a aussi dans ce site que j'ai trouvé assez clair des infos un peu plus précises sur le comportement peu collaboratif de certains pays dont le Nigeria fait sans doute partie:

http://www.spyworld-actu.com/spip.php?article4199

"Alain Chouet exprime un réel scepticisme sur la volonté des autorités de Riyad d’appréhender Oussama Ben Laden avant le 11-Septembre : "Sa déchéance de la nationalité saoudienne est une pantalonnade (…) A ma connaissance, personne n’a mis quoi que ce soit en œuvre pour le capturer entre 1998 et 2001." En témoigne cette note du 2 octobre 2001 – "Le départ du prince Turki al-Fayçal, chef des services de renseignement saoudiens : une éviction politique" – qui révèle les dessous de ce spectaculaire limogeage juste avant le 11-Septembre. Les auteurs soulignent "les limites de l’influence saoudienne en Afghanistan (…) Lors de récents voyages à Kandahar du prince Turki, il n’avait pas réussi à convaincre ses interlocuteurs d’extrader Oussama Ben Laden."

J'ai trouvé cette partie intéressante parce qu'en réalité l'anti-terrorisme ne marche pas quand il est aussi considéré comme des cellules d'espionnage. Certains pays considèrent que l'espionnage et ce qui attrait à l'influence tactique et politique secrète sont les mêmes services que l'anti-terrorisme. Voilà pourquoi des responsables changent dans des pays particulièrement concernés par les réseaux terroristes.

Encore plus grave: l'incapacité des US sous certaines administrations (et j'ai dit sous quelle bannière) à vouloir agir et se préparer, à y mettre les moyens législatifs et financiers.
Si sous Bush on a connu Guantanamo, c'est que sous Clinton on n'a pas su constater l'évolution et mesurer la menace, on n'a pas su non plus quelles loi voter pour prévenir un statut particulier aux US en cas de couverture médiatique.
(la majorité du temps les terroristes finissent en Égypte avant d'être relâchés)

Donc quelque chose me dit que sous Obama rien ne va changer car contrairement aux services secrets français les US ont une administration trop proche de ces "agences" (qui elles sont trop puissantes) alors qu'en France la DSCRI est une branche inter-armée donc hiérarchisée. Autrement dit tout ce qui se passe est su par la direction.

Peut-être Obama devrait-il rester prudent en annonçant qu'il va changer les mesures de sécurité car il laisse encore l'impression qu'il peut tout résoudre?
En fait ce qui est important est que les Agences américaines changent de méthodes et vite: la technologie ne remplace pas l'infiltration et l'information du bouche à oreille!

Encore une fois si le système américain empêche le bon déroulement de l'anti-terrorisme (comme le refus d'extradition par la justice américaine du franco-algérien lié à Al Kaeda avant le 911), on aura bien du mal à ne pas voir une autre horreur en direct dans les prochaines années encore que pour le moment les terroristes n'utilisent pas le sarin.

Close